Michel Latchoumanin – La Mairie ne réagit pas ! (mise à jour)

Michel Latchoumanin – La Mairie ne réagit pas ! (mise à jour)
Michel Latchoumanin, un homme au parcours exceptionnel (Réunion Première)

C’est bien-sûr avec une profonde tristesse que nous faisons face au décès prématuré Michel LATCHOUMANIN, survenu à son domicile subitement ce dimanche 31 mars 2019.

Auteur, Professeur des Sciences et de l’Éducation ainsi que Docteur en Psychologie à l’Université de La Réunion, il restera avant tout un modèle d’homme au grand cœur, impliqué dans la cause réunionnaise, et notamment contre l’illettrisme. Michel LATCHOUMANIN était aussi Directeur du Centre interdisciplinaire de recherche sur la construction identitaire (CIRCI) et vice-président du CREFOM Réunion.

Cette disparition est évidemment une perte immense pour l’Université de La Réunion et son patrimoine culturel. Cet homme d’écriture a donné toutes ses lettres de noblesse à la recherche et à la pensée réunionnaise (Didier Robert).

Michel était mon ami, et durant les derniers jours qui ont précédés sa mort, Michel LATCHOUMANIN se battait plus que jamais pour la justice citoyenne, et notamment pour un dossier qui lui tenait à cœur depuis quelques années : celui de la privatisation illégale d’un terrain communal par un propriétaire sans scrupule (en face de sa maison) au 3 rue des Prunelles à St Gilles Les Hauts. Je l’ai d’ailleurs aidé sur ce dossier le mieux possible, étant locataire et victime de harcèlement aggravé par ce même individu, avec ma famille et mes deux petites filles.

Le samedi 30 mars 2019, la veille de sa mort, sans nul doute son dernier email sans le savoir, voici ce que Michel Latchoumanin m’a écrit personnellement :

« Bonjour Samuel. J’ai bien reçu copie de ton dernier courrier. Il faut continuer à harceler les instances concernées par cette affaire qui montre à quel point notre société est gangrénée. A voir notre individu se manifester de nouveau quotidiennement sur l’espace vert on prend la mesure de l’étendue de la corruption ambiante et de l’impunité dont il semble bénéficier. C’est à désespérer. Mais maintenons la pression il finira bien par en sortir quelque chose. Bien à toi. Michel »

Michel avait prévu une conférence de presse la semaine suivante pour dévoiler cette affaire au grand jour (public). Aussi, j’ai sollicité Didier Robert et la Région, la semaine qui a suivi sa mort, sur ce dossier insoutenable (mise à jour de cet article le 17/05/2019).

L’objet de mon courrier, est ma volonté d’honorer sa mémoire et ses actions pour le patrimoine culturel Réunionnais, en érigeant une stèle en son honneur ou plus si possible.

Cette stèle « MICHEL LATCHOUMANIN » serait mise en place en face de sa résidence à Saint Gilles Les Hauts, dans le jardin public pour lequel il a justement voué son combat, pour que cet espace soit légitimement un lieu de paix, de détente et de partage, accessible à tous.

La Région a été très réactive à ma demande. Le Vendredi 19 avril 2019, j’obtiens un rendez-vous avec le service Administratif de l’ Autorité (Culture) à Saint-Denis, en présence de Florence RAMIN, Joann HOAREAU, conseillère technique de la culture auprès du Président et Catherine FRUTEAU, responsable du service culture.

Suite à leur demande, M. Yoland VELLEYEN (1er Adjoint du Maire de Saint Paul), responsable de la Culture et notamment la Conservation et la Valorisation du patrimoine culturel, m’a contacté pour un rendez-vous.

Ensemble, nous abordons ce dossier et force de propositions, monsieur Yoland VELLEYEN, promet de porter le projet consistant à renommer le Lycée Saint-Paul 4 à la Plaine St-Paul (donc sans identité réelle), au nom et à la mémoire de Michel Latchoumanin. Un bel hommage historique pour Michel que d’avoir un Lycée à son nom, dont la mémoire perdurera. Je donne évidemment mon accord pour ce projet complémentaire à la stèle, le 17 mai 2019 à la Région Réunion et à la Mairie de Saint Paul.

À ce jour (01 mai 2020), après beaucoup de “bla bla” politique et nous avoir “baladé” on peut le dire, l’actuel Maire de Saint-Paul Joseph SINAMALÉ (très bon ami du propriétaire véreux selon lui), n’a effectué aucune des actions promises en la mémoire de Michel LATCHOUMANIN. Pire encore, la Mairie laissent toujours agir ce propriétaire véreux de Saint Gilles Les Hauts, malgré les multiples plaintes aux différents services pour escroquerie (location à son profit personnel d’un terrain communal et de places de parking réalisées sur la voie publique), location commerciale illégale, construction sans aucun permis sur un terrain communal et harcèlement aggravé sur enfants mineurs.

17 courriers recommandés envoyés à la Mairie, à la DEAL, et au préfet de police, sans AUCUNE réponse. Un “jamais vu” administratif révélateur d’un gros problème, à l’heure où d’après l’association Transparency France, la Réunion serait la 6ème région la plus corrompue de France, entre prises illégal d’intêrets et emplois fictifs.

Cette affaire commence à faire scandale aupès des citoyens de la commune de Saint Paul et pose des questions douteuses :

Pourquoi la Marie laisse agir un hors la loi ? Pourquoi ne répond-elle pas aux courriers recommandés ? Pourquoi les gendarmes n’interviennent pas sur le terrain pour constater les infractions visibles d’escroquerie (pas d’intervention suite aux appels téléphoniques) ? Pourquoi de la même façon, l’ensemble des actions légitimes menées par le défunt Michel Latchoumanin n’ont jamais été considérées également par la mairie (aucune réponse aux courriers) ?

L’association nationale anti-corruption (ANTICOR) a donc été saisie le 15 mars 2020 avec le soutien des 30 propriétaires résidents du lotissement Gaillet de St Gilles Les Hauts, et différents services de contrôle en métropole ont été informé de cette situation insoutenable.

Les responsables politiques informés explicitement par cette situation devront répondre à toutes ces questions devant la justice prochainement suite aux enquêtes en cours. À suivre dans les prochains mois.

(Reunipress / Membre du Syndicat National des Journalistes – SNJ)

RP